D’après une étude menée par l’institut d’études QualiQuanti sur plus de 200 répondants, les hommes ont différentes perceptions de leur poids et méthodes pour se maintenir en forme. Tour d’horizon des pratiques les plus courantes chez les hommes pour se sentir bien dans leur corps.

Beaucoup aimeraient perdre quelques kilos… tout comme les femmes !

A part les jeunes hommes ou ceux qui ont toujours pratiqué régulièrement un sport, beaucoup d’hommes déclarent avoir quelques kilos en trop, et aimeraient les reperdre pour se sentir mieux dans leur peau. En effet, d’après l’INSEE, ils consomment 40% moins de fruits et légumes que les femmes et 13% plus de calories : pour les femmes, l’alimentation doit être saine et contenir tous les éléments nécessaires à une bonne santé ; pour les hommes, il s’agit avant tout de tirer les calories essentielles pour être rassasiés – ils privilégient donc les aliments nourrissants, comme la viande ou les féculents. Résultat, la moitié des hommes sont en surpoids entre 35 et 75 ans !

Mais beaucoup sont habitués aux bons repas (repas d’affaire par exemple), ont peu de temps pour eux et ne se sentent pas prêts à se remettre au sport après plusieurs années de sédentarité : « Il y a du boulot, mais je suis plutôt feignant. Les régimes, très peu pour moi. De la musculation oui mais plutôt par stimulation électrique. Bref, j’ai la flemme de faire des efforts pour perdre du poids et pourtant j’en aurais besoin », raconte un des interviewés.

Souvent, même ceux qui ont été plutôt sportifs étant jeunes se laissent aller avec l’âge et les horaires de plus en plus longs au travail : « Passé la quarantaine, les hommes ont tendance à se négliger par l’absence d’activité sportive, les excès alimentaires, le manque de sorties donc de plaisir. Ils considèrent que leur vie a basculé et que la séduction n’est plus de mise. Pourtant pour plaire, il faut déjà se plaire c’est à dire se sentir bien dans sa tête et dans son corps. Beaucoup de mes amis refusent de surveiller leur ligne considérant que les excès sont des plaisirs… mais à partir d’un certain âge ces plaisirs laissent des traces! »

Les excès de poids sont essentiellement focalisés et ressentis au niveau du ventre (66%) et des poignées d’amour (53%). Or, avoir du ventre est considéré par 68% des hommes comme un « signe de déchéance », une négligence dévalorisante, tant aux yeux des autres qu’à ses propres yeux.

Les solutions envisagées

Les trois quarts se disent prêts à faire plus de sport pour se débarrasser de leurs bourrelets, 60% à diminuer leur consommation de produits gras et sucrés et 52% à réduire leurs portions. Ces mesures sont d’ailleurs vues, au-delà d’un moyen à court terme pour perdre du poids, comme de bonnes habitudes à adopter durablement pour se sentir bien : « Il est bon de pratiquer un ou plusieurs sports pour le poids, le rythme cardiaque, le teint. C’est le recours idéal pour perdre du poids, selon moi », explique l’un des répondants de l’enquête.

Mais les hommes ne veulent pour autant pas entendre parler de régime, qu’ils associent à la privation et à un poids en yo-yo : « Je suis contre tous régimes alimentaires ou substituts de repas sauf à faibles doses qui font finalement regrossir. J’ai essayé le régime Slim Fast sans grand succès: regain de poids rapide. Il est utopique de penser toujours pouvoir garder un corps svelte et athlétique sans avoir à faire du sport régulièrement et avoir une nourriture saine. Les régimes pour moi sont des « faux » moyens car éphémères. ».

Et seuls 12% envisagent d’avoir recours à une crème amincissante pour raffermir leurs chairs, à la fois parce qu’ils doutent de l’efficacité de tels produits et parce qu’il s’agit d’une pratique trop féminine à leurs yeux : « Pour les crèmes amincissantes je n’y crois pas trop. Ma femme me dit que ça marche très bien mais j’en doute un peu: je ne me suis pas encore lancé mais je pense que je ne vais pas tarder. J’ai encore quelques réticences, question de fierté peut-être. ».

Share