Omar Sy, l’acteur principal du fim « Intouchables » a accepté pour notre plus grand plaisir la mission-test confiée par l’équipe du magazine Sport Auto. Propulsé jusqu’à Hollywood, il a su garder son naturel, sa spontanéité, comme au bon vieux temps du SAV d’Omar et Fred. Côté actualité, Omar part vivre son rêve américain pendant un an à Los Angeles à la rentrée prochaine.

En tant que véritable passionné d’automobile (tout petit déjà lorsque son père travaillait en tant qu’importateur Porsche en France), avec un capital sympathie inébranlable, c’est tout naturellement que nous avons décidé de le mettre en avant dans notre blog.

Au début il devait être au volant d’une formule 1, mais sa carrure l’aurait empêché de tourner le volant (un beau bébé d’1,92m ce Omar…). Alors finalement, pour lui rappeler de bons souvenirs, il retrouve la Maserati Quattroporte GTS (ndlr la berline luxe qu’il conduit dans  » Intouchables ») et la compare à ses grandes rivales, la Jaguar XF-B, la Mercedes CLS 63 AMG, la Porsche Panamera, la Bentley Continental, et l’ Aston Martin Rapide.

 

« Merci de m’inviter ! Pour moi c’est le rêve. Si ne j’avais pas fais ce métier, j’aurai voulu être Dominique Chapatte. Tu voyages et tu conduis des caisses, tout ce que j’aime dans la vie ! », dit-il de sa cool attitude, en mec posé et spontané.

Et comme il se définit comme “trop girouette avec les bagnoles”, il a la tête qui tourne au volant des bolides qu’on lui a confiés ! Les yeux écarquillés tel un grand gamin, le sourire irradiant et une bonne humeur euphorisante, on en redemande !

C’est à une vitesse de croisière de 220 km/h et sur fond musical motorisé que le roadtrip commence…

« L’Aston martin, pour moi, c’est un peu comme Zizou. C’est incomparable, c’est une catégorie à part. […] Quand t’as une voiture comme ça tu ne sors plus de ton garage. T’as plus besoin des autres pièces de la maison. »

Entre l’ultra-silencieuse, la nerveuse, l’ergonomique, la première classe, l’intrépide, ou la rugisseuse, difficile de faire un choix. Et non on ne fera pas de deuxième tour Omar !

« Bentley c’est sublime. Mais je me dis que j’ai pas l’âge. Il faut attendre d’être… plus sage. J’attends les cheveux blancs, parce que pour moi une Bentley ça se mérite ».

Très bien, et alors verdict ? …

 

« Si je ne devais prendre qu’une clé aujourd’hui, je prendrai la Porsche. Après plus tard, quand j’aurai plus de poids, quand j’assumerai… je prendrais l’Aston ».

Et bien sur ce, nous on rentre au garage, et on vous laisse retrouver plus d’information sur ce sujet sur www.lapassionauto.sportauto.fr

 

Sportivement votre,

L’équipe de Sport Auto

Share