Mennen, l’humour pour inciter les hommes à mincir…

Début 2012, Mennen a lancé sa gamme de T-shirts et gels brûleurs de graisse, exclusivement conçus pour les hommes. Une innovation annoncée au public grâce à quatre clips humoristiques montrant les hommes dans des situations embarrassantes à cause de leur « bouée » abdominale, représentée au sens littéral du terme.

Mennen s’intéresse à l’embonpoint des hommes et a lancé, en avril 2012, une gamme de produits minceurs spécialement destinés à combattre la couche de graisse qui apparaît trop souvent sur des abdominaux autrefois immaculés. Il s’agit d’un t-shirt brûle-graisse, à porter pendant sa séance de sport pour démultiplier l’efficacité de l’entraînement grâce à la caféine encapsulée dans les fibres du tissu, et d’un gel sculptant, lui aussi à la caféine.

C’est la première fois qu’une marque s’intéressait aussi spécifiquement à l’embonpoint abdominal des hommes. Mais tout autant que les produits, c’est la stratégie utilisée pour les présenter aux amateurs de la marque qui se révèle remarquable.

En effet, pour ne pas stigmatiser les hommes susceptibles d’acheter ces produits, Mennen a choisi l’humour, pour établir un sentiment de complicité et de solidarité masculine entre les clients. Le site « Kill the bouée » rassemble des vidéos humoristiques de moments potentiellement parfaits (un slow, un plongeon dans une piscine…) gâchés par ladite bouée, ainsi qu’une série de tutoriaux vidéo pour se (re)mettre au sport en douceur. Une application Facebook reprend les mêmes vidéos et les accompagne de conseils d’internautes – chaque fan de la page étant invité à partager son témoignage, une véritable communauté s’est créée, les internautes s’encourageant mutuellement à manger plus sainement et se tenir à son programme sportif pour éliminer leur bouée.

Mennen montre donc que la marque a parfaitement cerné et compris les complexes des hommes, et veut les aider à s’en débarrasser non seulement en incitant les hommes à faire du sport, mais également en leur prouvant qu’ils sont nombreux à partager ces petits complexes. Une belle application du slogan « Mennen, pour nous les hommes ».

 

 

Share